Economie

Réunion le 10 juin pour évaluer le nouvel accord de réduction de la production


ALGER- La prochaine réunion OPEP et non OPEP (Opep+) aura lieu le 10 juin prochain pour évaluer l’impact de l’accord de la réunion de jeudi dernier, a affirmé samedi le ministère de l’Energie dans un communiqué.

“Une prochaine réunion est prévue le 10 juin 2020, par visioconférence, pour évaluer les impacts de cet accord et prendre, les cas échéant, d’autres mesures à l’effet d’équilibrer le marché”, a indiqué le ministère, en se référant à la résolution de la réunion de jeudi.

Les pays producteurs de pétrole OPEP et non OPEP se sont réunis jeudi par vidéoconférence, en vue d’examiner la situation du marché pétrolier et ses perspectives et de proposer des actions pour sa stabilisation, dans l’intérêt des pays producteurs et consommateurs.

A l’issue de cette réunion, les pays participants, à l’exception du Mexique, ont convenu d’une baisse de leur production de pétrole, au prorata à raison de 10 millions de barils par jour(Mb/j), à compter du 1er mai 2020, pour une période de deux mois qui prendra fin le 30 juin 2020.

Cette baisse sera ensuite de 8 Mb/j pour une période de 6 mois, du 1er juillet 2020 au 31 décembre 2020.


Lire aussi: L’Accord OPEP+ augmentera les prix pour “une courte durée”


Une autre réduction de la production a été convenue à hauteur de 6 Mb/j pour une période de 16 mois, du 1er janvier 2021 au 30 acril 2022.

Dans la Déclaration publiée à l’issue de la réunion qui a duré 10 heures, les pays OPEP et non OPEP, tenant compte de la situation actuelle du marché pétrolier et de ses perspectives à court et moyen terme, ont “réaffirmé leur attachement à la Déclaration de Coopération signée le 10 décembre 2016 et entériné lors des réunions ultérieures, ainsi quà la Charte de coopération, signée le 2 juillet 2019”, souligne le ministère.

EN outre, le Mexique a exprimé son désaccord avec le niveau de référence qui lui avait été fixé. “Des discussions sont en cours pour lui permettre de rejoindre l’accord”, avance le ministère.

Au cours de la réunion de jeudi, il a été convenu, également, de proroger le mandat du Comité ministériel mixte de suivi (JMMC) en vue d’examiner de près les conditions générales du marché, les niveaux de production de pétrole et le niveau de conformité avec la Déclaration de Coopération et la présente Déclaration, avec l’appui du Comité technique mixte (JTC) et le Secrétariat de l’OPEP.

 

 

 

 



Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer