Information

EN DIRECT – Confinement : les Français se relâchent


Santé

Toute L’info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

COVID 19 – La pandémie de coronavirus est désormais considérée par l’ONU comme la pire crise affrontée par l’humanité depuis 1945. La barre des 7500 morts en milieu hospitalier et en Ehpad a été franchie en France. Suivez les dernières informations sur l’épidémie.

PLUS DE 8000 MORTS ET 300.000 CONTAMINÉS AUX ÉTATS-UNIS 

Le nombre des cas confirmés de contamination sur le territoire américain dépasse déjà les 300.000, et Donald Trump a prévenu samedi que les États-Unis entraient dans “une période qui va être vraiment horrible”, avec “de très mauvais chiffres”. “Ce sera probablement la semaine la plus dure”, a déclaré le locataire de la Maison Blanche. Le pays compte officiellement plus de 8000 morts, selon le décompte de l’université John Hopkins.

BILAN DE LA DGS

En France, ce samedi 4 avril, ce sont 28143 personnes qui sont hospitalisées. On compte 2822 nouvelles hospitalisations et 2111 personnes sont sorties. Parmi ces 28143 personnes hospitalisées, on dénombre 6838 cas graves nécessitant des soins lourds. 

Ce jour, 176 nouvelles personnes ont été placées en réanimation. En Outre-Mer, on dénombre 165 hospitalisations dont 43 personnes en réanimation. 15438 personnes sont sorties guéries de l’hôpital, sur le territoire français. 

Le bilan des décès ce samedi 4 avril est de 7560 morts depuis début mars. Treize décès ont été dénombrés en Outre-Mer. 441 décès ont été dénombrés en 24 heures en milieu hospitalier et 5532 depuis le début du mois de mars. Dans les autres établissements, on comptabilise 2028 morts. Ainsi, ce sont 7560 décès liés au Covid qui ont été recensés. 

En tout en France, 68605 personnes ont été testées positives au Covid. 

LES FRANÇAIS RECOMMENCENT À SE DÉPLACER

Selon l’application Covimoov, qui calcule un taux de respect du confinement sur la base de données issues de d’applications mobiles, les déplacements des Français se sont intensifiés ces derniers jours. Antoine Couret, président de la société Geo4cast derrière Covimoov, constate sur LCI un certain relâchement avec plus de sorties enregistrées cette semaine.

DRONES ET CAMÉRAS DE SURVEILLANCE EN JORDANIE

La Jordanie a annoncé qu’elle allait utiliser des drones et des caméras de surveillance pour assurer le respect du couvre-feu imposé dans tout le Royaume afin de limiter la propagation du Covid-19. “Les forces armées et les services de sécurité vont s’assurer que le couvre-feu est respecté en utilisant des technologies modernes telles que les drones et les caméras de surveillance”, a déclaré tard samedi le ministre d’État à l’Information Amjad al-Adaylé lors d’une conférence de presse. Cinq personnes sont mortes du coronavirus et 323 autres ont été contaminées par la maladie, selon un dernier bilan des autorités jordaniennes.

UNE ALLOCUTION HISTORIQUE DE LA REINE

Face à la crise sanitaire, la reine Elisabeth II va s’exprimer à la télévision ce ce dimanche. Une allocution que vous pourrez suivre en direct sur LCI. Les prises de parole de la Reine sur les sujets exceptionnels ont été rarissime au cours de son règne.

Coronavirus : face à l’épidémie, une très rare allocution de la reine Elizabeth II ce dimanche soir

#RESTEZCHEZVOUS

Avec l’arrivée du printemps, les Françaises et Français recommencent à sortir malgré le confinement instauré pour lutter contre l’expansion de la pandémie de coronavirus. “Il faut continuer l’effort et (…) absolument rester chez soi”, indique ce dimanche sur LCI le Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France.

MARIANNE FAITHFULL HOSPITALISÉE

Icône des années 60, la chanteuse britannique Marianne Faithfull a été hospitalisée après avoir été testée positive au nouveau coronavirus, a indiqué samedi son agence de relations publiques Republic Media. “Elle se trouve dans un état stable et réagit bien au traitement. Nous lui souhaitons un rétablissement complet et rapide”, a-t-elle ajouté.

LE BEAU TEMPS, ENNEMI DU CONFINEMENT ?

Alors que le confinement est toujours en vigueur, le président de l’AP-HP Martin Hirsch s’inquiète de voir les Franciliens sortir pour profiter de la météo printanière.

“Trop de monde dans les rues” : l’inquiétude du patron de l’AP-HP sur un relâchement face au confinement

 À QUOI VA RESSEMBLER LE DISCOURS DE LA REINE ELISABETH II ?

La reine d’Angleterre Elisabeth II va saluer la réponse des Britanniques au défi lancé par le coronavirus ce dimanche lors d’une adresse solennelle, sa quatrième en 68 ans de règne. “J’espère que dans les années à venir, tout le monde pourra être fier de la manière dont nous avons relevé ce défi”, dira la reine selon des extraits diffusés samedi par ses services. 

“Et ceux qui nous succéderont diront que les Britanniques de cette génération étaient aussi forts que les autres”, et “que les qualités de l’autodiscipline, de la détermination bienveillante et de la camaraderie caractérisent toujours ce pays”, ajoutera-t-elle lors d’un discours, qualifié comme “profondément personnel”, ont fait savoir ses services.

“L’ABSENCE DE TRANSPARENCE” FAIT DÉBAT EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Les deux députés de Nouvelle-Calédonie ont dénoncé ce dimanche “l’absence totale” de transparence dans la gestion locale de la crise du Covid-19, après l’annonce de la mise en quarantaine du président du gouvernement. Chef de l’exécutif collégial de ce territoire français du Pacifique sud, Thierry Santa a annoncé samedi être en quatorzaine dans un hôtel de Nouméa, après qu’un membre de sa cellule de crise a été testé positif.

“Nous ignorons toujours le nom de ce collaborateur, les fonctions qu’il occupait au Centre opérationnel du gouvernement (COG) et avec quelles autorités il a pu être en contact (…) et pendent combien de temps”, ont indiqué dans un communiqué Philippe Gomes et Philippe Dunoyer, députés Calédonie ensemble. Le chef du groupe CE au Congrès de l’archipel a lui aussi signé le texte. “Face à cette absence totale de transparence sur un sujet sanitaire majeur”, ils réclament une visioconférence “dès lundi” pour que le bureau élargi du Congrès puisse interroger le président du gouvernement  sur la gestion de cette crise.

“TROP DE MONDE DANS LES RUES” DÉPLORE L’AP-HP

Dans un tweet, le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch s’est inquiété de la présence de “trop de monde dans les rues, trop de flâneurs, trop de promeneurs” à Paris, croisés par les personnels soignants se rendant à leur travail. “Une inquiétude partagée”, a-t-il indiqué, appelant la population à rester chez elle. “Pas de relâchement”, a martelé l’ancien Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse.

LA VIE DURE À LA RUE

Alors que les mesures de confinements imposent à tous de rester chez soi, les sans domicile fixe se trouvent encore plus isolés qu’avant. Le Samu social maintient son numéro d’urgence et des places d’hôtels ont été débloqués pour accueillir les sans-abris.

Seuls avec la peur du Covid : pendant le confinement, les sans-abris encore plus isolés

DES MORTS DANS LES RUES EN ÉQUATEUR

Le vice-président équatorien Otto Sonnenholzner a présenté samedi ses excuses pour la situation survenue à Guayaquil, frappée par la pandémie de coronavirus et où des vidéos ont montré des cadavres dans les rues. Vers le milieu de cette semaine, des militaires et des policiers sont venus enlever 150 corps qui gisaient dans des habitations de Guayaquil, la ville la plus peuplée d’Équateur, sur la côte Pacifique, et la plus affectée par la maladie.

“Cette semaine, nous avons subi une forte détérioration de notre image internationale, nous avons vu des images qui n’auraient jamais dû exister”, et “je vous présente des excuses pour cela”, a dit le vice-président dans une déclaration radio-télévisée. Sonnenholzner, qui dirige le Comité des opérations d’urgence (COE) activé pour faire face à l’urgence sanitaire, a présenté ses condoléances “à toutes les familles qui ont perdu cette semaine un être cher”. L’Équateur compte 3465 cas positifs au Covid-19 dont 172 sont décédés.

Urgent

PLUS DE 8000 MORTS ET 300.000 CONTAMINÉS AUX ÉTATS-UNIS 

Le nombre des cas confirmés de contamination sur le territoire américain dépasse déjà les 300.000, et Donald Trump a prévenu samedi que les États-Unis entraient dans “une période qui va être vraiment horrible”, avec “de très mauvais chiffres”. “Ce sera probablement la semaine la plus dure”, a déclaré le locataire de la Maison Blanche. Le pays compte officiellement plus de 8000 morts, selon le décompte de l’université John Hopkins.

LE BRÉSIL SOUS-ÉQUIPÉ POUR AFFRONTER LA VAGUE

Le Brésil manque de respirateurs, de lits de soins intensifs, de personnel qualifié, d’équipements de protection et de tests de diagnostic à l’approche de la “phase la plus aiguë” du Covid-19, a alerté samedi le ministère de la Santé brésilien. “Les lits de soins intensifs et d’hospitalisation ne sont pas correctement structurés ni en nombre suffisant pour la phase la plus aiguë de l’épidémie”, prévient un rapport publié par ce ministère, qui fait le point sur la situation au Brésil en matière de soins liés à la pandémie.

Il y a en outre “un manque de professionnels de la santé qualifiés pour faire fonctionner l’équipement de ventilation mécanique, la physiothérapie respiratoire et les soins infirmiers avancés pour la prise en charge des patients gravement atteints par le Covid-19”, ajoute-t-il. Le Brésil, qui peut actuellement effectuer jusqu’à 6700 tests quotidiens de dépistage dans des laboratoires agréés mais en nécessitera entre 30.000 et 50.000 lors de la période critique à venir, selon le rapport, a répertorié 10.278 malades et déplore 432 décès.

PREMIER CAS DE COVID-19 À SAINT-PIERRE ET MIQUELON

La préfecture de Saint-Pierre et Miquelon a confirmé samedi en fin d’après midi que pour la première fois, un habitant de l’archipel, rentré par avion le le 16 mars, a été testé positif au coronavirus.  Il s’agit d’un  “porteur sain” testé à l’issue de son séjour en quatorzaine imposée, a précisé le préfet sur l’antenne de Saint-Pierre et Miquelon. C’est le premier cas avéré de Covid-19 enregistré sur l’archipel français d’Amérique du Nord.

DEUX RUGBYMEN ARRÊTÉS AU FIDJI POUR “VIOLATION DU CONFINEMENT”

Deux joueurs de rugby des Fidji ont été arrêtés pour avoir enfreint les règles de confinement, un comportement qualifié d'”irresponsable” par le Premier ministre et qui fera l’objet d’un signalement auprès de l’instance dirigeante du rugby mondial. Les deux hommes, dont l’identité n’a pas été communiquée, sont des joueurs professionnels de ces îles du Pacifique Sud, selon la Fédération fidjienne de rugby. Le Premier ministre, Frank Bainimarama, a accusé ces rugbymen de mettre “en danger l’ensemble des Fidji”.

139 FRANÇAIS RAPATRIÉS DE BOLIVIE

Plus de 300 Européens parmi lesquels 139 Français ont quitté samedi la Bolivie à destination de la France à bord d’un avion affrété spécialement, alors que l’espace aérien du pays andin est fermé en raison de la pandémie. “341 personnes ont quitté Santa Cruz” dans l’est de la Bolivie, “parmi lesquels 139 sont des Français et les autres des ressortissants de pays de l’Union européenne”, a indiqué à l’AFP l’ambassadeur de France à La Paz, Denis Gaillard. L’avion, qui a décollé samedi après-midi de Santa Cruz, fera une escale à Madrid pour débarquer les ressortissants espagnols, avant de faire route vers la France.

LA CÔTE D’IVOIRE RECOMMANDE LE PORT DU MASQUE

Les autorités de Côte d’Ivoire ont recommandé ce samedi le port généralisé d’un masque dans les lieux publics pour freiner l’expansion de la pandémie de coronavirus, bien que le pays soit encore relativement peu touché selon le bilan officiel. “Le port du masque s’avère nécessaire. Il faudrait porter le masque, parce que beaucoup d’entre nous ne respectent pas la distanciation sociale”, a déclaré le directeur général de la Santé Mamadou Samba.

Pays d’Afrique de l’Ouest comptant 25 millions d’habitants, la Côte d’Ivoire a enregistré 27 nouveaux cas samedi, portant à 245 le nombre de cas confirmés, et ne déplore qu’un seul décès jusqu’à présent, selon le dernier bilan du gouvernement samedi.

L’IA POUR AIDER AU DÉCONFINEMENT ?

Une dizaine de médecins propose de recourir à l’intelligence artificielle pour sortir de la période de déconfinement en France sans risquer de relancer la pandémie de Covid-19, dans une tribune publiée dans le JDD. Selon eux, la stratégie visant à déconfiner l’ensemble de la population exposerait les personnes n’ayant pas encore été malades et il risquerait d’y avoir une “deuxième vague de la pandémie”. Une autre stratégie consisterait à contrôler les populations à travers des applications mobiles, comme cela peut être le cas dans des pays asiatiques, pour confiner les personnes malades et celles qu’elles ont fréquenté. Mais “elle ne ressemble pas à la France” et des personnes pourraient s’y opposer.

Ils plaident pour le recours à l’intelligence artificielle, via une initiative dénommée CovidIA, qui mettrait “en oeuvre des modèles d’intelligence artificielle à partir d’hypothèses de départ sur la maladie” et de résultats de tests, combinés à des “données issues de la géolocalisation contenue dans les téléphones mobiles, de manière contrôlée, anonyme et agrégée”. 

PORT DU MASQUES 

Comment sont répartis les masques ? On vous explique la très rigoureuse logistique imposée.

ALGÉRIE 

L’Algérie a pris la décision d’étendre les mesures de confinement partiel à l’ensemble de son territoire face à la progression de la pandémie du nouveau coronavirus qui a fait 130 morts. Il a été décidé “l’extension de la mesure de confinement partiel à l’ensemble des wilayas (préfectures) du pays, à l’exclusion de la wilaya de Blida (Sud d’Alger) qui demeure soumise à une mesure de confinement total”, indique un communiqué des services du Premier ministre publié dans la soirée.

La décision est effective à partir de dimanche et jusqu’au 19 avril. Jusqu’à présent, le confinement partiel — qui se traduit par un couvre-feu de 19h00 à 07h00 — était observé à Alger et dans 13 autres des 48 wilayas du pays. 

ETATS UNIS 

Dans une déclaration à la presse, Donald Trump annonce aux américains que les deux prochaines semaines seront difficiles et qu’il y aura “beaucoup de morts”. “Ce sera probablement la semaine la plus difficile et il y aura beaucoup de morts, malheureusement, mais beaucoup moins de morts que si rien n’avait été fait. Mais il y aura des morts”, a déclaré Trump. 

MALAWI 

Le président du Malawi Peter Mutharika déclare qu’il baisse son salaire et celui de ses ministres afin de dégager des fonds pour financer la lutte contre la pandémie de coronavirus, qui a infecté quatre personnes dans son pays.

“Je demande au Trésor de réduire les salaires du président, des ministres et des vice-ministres du gouvernement de 10% pendant trois mois et d’utiliser ces ressources contre le coronavirus”, a déclaré M. Mutharika lors d’une allocution télévisée. Le chef de l’Etat a déclaré le 23 mars l’état d’urgence et ordonné la fermeture des écoles jusqu’à nouvel ordre pour endiguer l’épidémie.

Samedi soir, il a annoncé l’ouverture de nouveaux centres de dépistage du Covid-19, une baisse des prix des carburants pour faciliter les déplacements vers ces centres et le recrutement par le ministère de la Santé de 2.000 agents supplémentaires.

TRANSFERT DE PATIENTS 

Ce dimanche, de nouveaux patients vont être transférés vers des hôpitaux de province à bord de deux trains médicalisés en Bretagne. Deux trains sanitaires seront mobilisés: “Le premier train assurera le transport de patients à destination de Vannes, de Lorient et de Quimper. Le second train permettra le transfert de patients répartis entre Rennes, Saint-Malo, Morlaix et Brest”, précise l’ARS. Plusieurs dizaines de patients sont concernés. 

PORT DU MASQUE 

Va-t-on vers un port généralisé du masque ? Voici pourquoi, nous sommes passés d’un “cela ne sert à rien” à “il faudrait que la population en porte”. 

Covid-19 : vers un port généralisé du masque ?

AFRIQUE DU SUD 

Le nombre d’infections au nouveau coronavirus en Afrique du Sud est passé à 1.585, soit 80 de plus en vingt-quatre heures, dont neuf cas mortels (+2), a annoncé samedi soir le ministre de la Santé Zweli Mkhize.

L’Afrique du Sud est le plus touché par le virus sur le continent africain.

Pour tenter de ralentir sa propagation, le président Cyril Ramaphosa a ordonné la semaine dernière à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux pendant trois semaines, jusqu’au 16 avril.

DUBAI 

Les autorités de l’émirat de Dubaï renforcent les mesures pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus dans les Emirats arabes unis. Depuis samedi 20H00 locales (16H00 GMT) et pour deux semaines, seule une personne par foyer familial est autorisée à quitter le domicile pour des “besoins essentiels”, comme des courses alimentaires ou l’achat de médicaments, ont prévenu les autorités, d’après le service de presse officiel.

Les employés de “secteurs vitaux” tels que le secteur de la santé, des médias ou des livraisons auront la possibilité de circuler. Les lignes de métro et tramways seront suspendues pour deux semaines dans l’émirat de 3,3 millions d’habitants. “Des tests médicaux (permettant de déceler une contamination au nouveau coronavirus, ndlr) seront menés dans les zones densément peuplées”, ont affirmé les autorités.

ETATS-UNIS 

Les Etats-Unis dépassent la barre des 300.000 cas recensés, selon le comptage de l’université américaine Johns Hopkins. La pandémie a fait au moins 8.162 morts dans le pays, selon le tableau de bord en ligne de l’université.

Le cap des 200.000 cas recensés dans le pays avait été franchi seulement mercredi, une accélération rendue visible par la plus grande disponibilité des tests de dépistage aux Etats-Unis. Le foyer principal de l’épidémie américaine est l’Etat de New York, et en particulier la ville de New York, qui a enregistré 1.905 décès à elle seule.

SAINT BARTHÉLEMY 

La petite île de Saint-Barthélemy dans les Antilles françaises, confinée comme le reste de la France depuis près de vingt jours, a débloqué deux millions d’euros pour faire tester au Covid-19 la totalité de ses 10.000 habitants. Pour cela, la collectivité va acquérir quatre machine de dépistage rapide par PCR (prélèvement par le nez) à 110.000 euros pièce. 

L’investissement est acté, mais il faut que le fournisseur de ces machines soit en capacité de fournir les quatre automates dans un contexte de forte demande mondiale ; ensuite il faudra compter le délai d’acheminement du matériel, pour le moment incertain. Si la Collectivité parvient à obtenir ces machines, elle organisera en lien avec l’Agence régionale de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, un programme de dépistage du coronavirus. 

Les premiers dépistés seront eux présentant des symptômes, puis les personnels soignants, les professionnels travaillant en contact avec du public (hôtes de caisse, agents du service public, etc.) et enfin toute la population, sans doute sous forme d’un “drive”. A cela, la collectivité compte ajouter des analyses sanguines pour connaître le nombre de personnes qui ont déjà contracté le virus, et ainsi le taux d’immunité de la population.

A ce jour, Saint-Barthélemy a recensé six cas avérés sur son territoire de 21 km2, dont quatre aujourd’hui guéris. Les deux autres sont confinés à leur domicile et leur état de santé n’est pas préoccupant. Aucun cas n’a été recensé depuis le 26 mars.

EHPAD DE MOUGINS 

Une plainte contre X pour “mise en danger de la vie d’autrui” a été déposée par la famille d’une résidente de l’Ehpad La Riviera à Mougins (Alpes-Maritimes), où 29 personnes sont décédées depuis le 20 mars, indique le parquet de Grasse. “Une plainte a été déposée et une enquête est en cours”, a précisé Fabienne Atzori, procureur de la République de Grasse, confirmant une information du quotidien Nice-Matin.

En deux semaines, “La Riviera”, l’un des quatre établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de la commune de Mougins, près de Cannes, a enregistré 29 décès sur quelque 110 résidents, victimes directes ou indirectes du Covid-19. Le dépistage intégral du personnel et des pensionnaires vient seulement de commencer. “Si j’avais mon père ou ma mère dans l’établissement, la première chose que je ferais serait de le retirer”, indiquait vendredi à l’AFP Richard Galy, maire LR de Mougins

EUROPE 

La pandémie de Covid a fait plus de 45.000 morts en Europe, depuis le début de l’épidémie, selon l’AFP. 

LE RETOUR A L’ECOLE ENCORE TRÈS INCERTAIN 

Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a indiqué samedi qu’il était “impossible” de savoir quand les élèves pourraient retourner en classe car “tout dépend de l’évolution” de l’épidémie de covid-19.

Le ministre, interrogé sur BFMTV lors d’une émission micros ouverts, n’a pas directement écarté le scénario d’un retour à l’école le 4 mai évoqué par ses services, mais insisté sur l’incertitude générale, liée à l’épidémie. Il a estimé qu’il était impossible de savoir quand le retour à l’école allait être effectif. 

Pour lui, cela dépend de “l’évolution de la maladie” et des “consignes des autorités sanitaires”. “J’aimerais bien que ce soit au début du mois de mai, mais cela peut être plus tard”, a-t-il ajouté.

TURQUIE 

Le cap des 500 morts du nouveau coronavirus a été atteint en Turquie où le nombre de cas confirmés approche les 24.000, a annoncé samedi le ministre de la Santé, Fahrettin Koca. La plupart des cas ont été enregistrés dans la capitale économique turque, Istanbul.

Urgent

BILAN DE LA DGS

En France, ce samedi 4 avril, ce sont 28143 personnes qui sont hospitalisées. On compte 2822 nouvelles hospitalisations et 2111 personnes sont sorties. Parmi ces 28143 personnes hospitalisées, on dénombre 6838 cas graves nécessitant des soins lourds. 

Ce jour, 176 nouvelles personnes ont été placées en réanimation. En Outre-Mer, on dénombre 165 hospitalisations dont 43 personnes en réanimation. 15438 personnes sont sorties guéries de l’hôpital, sur le territoire français. 

Le bilan des décès ce samedi 4 avril est de 7560 morts depuis début mars. Treize décès ont été dénombrés en Outre-Mer. 441 décès ont été dénombrés en 24 heures en milieu hospitalier et 5532 depuis le début du mois de mars. Dans les autres établissements, on comptabilise 2028 morts. Ainsi, ce sont 7560 décès liés au Covid qui ont été recensés. 

En tout en France, 68605 personnes ont été testées positives au Covid. 

EXPLICATIONS 

Un nouvel essai clinique basé sur le plasma va être mis en route. Voici les explications. 

RUGBY TOP 14 

La Ligue nationale de rugby (LNR) devrait décider fin avril de la suite à donner au Top 14 et à la Pro D2, interrompus par la pandémie de coronavirus, après le report en fin de mois de son Comité directeur initialement prévu mardi.

“Face à une situation complexe et évolutive, la Ligue nationale de rugby se donne le temps de la réflexion avant de prendre, en concertation avec la FFR, les premières décisions liées à la situation”, écrit la LNR samedi dans un communiqué.

Le Top 14 et la Pro D2 sont à l’arrêt depuis le 13 mars. Les présidents des trente clubs professionnels se sont prononcés en faveur de la poursuite de la saison. Pour l’heure, deux scénarios semblent tenir la corde: maintenir la finale du Top 14 le 26 juin, avec un calendrier resserré, ou bien la déplacer au 18 juillet.

GRECE 

Les autorités grecques ont, comme l’Espagne, annoncé une extension de la période de confinement. En Grèce, elle s’étendra jusqu’au 27 avril. “Des semaines difficiles nous attendent. Si nous relâchons nos efforts, le virus nous détruira”, a déclaré Nikos Hardalias, vice-ministre à la protection civile. 

Un porte-parole du ministère de la Santé, Sotiris Tsiodras, a indiqué que soixante nouveaux cas avaient été détectés au cours de la journée écoulée, portant le total officiel dans le pays à 1.673 cas de contamination au nouveau coronavirus.

68 personnes ont officiellement succombé à l’infection, avec un âge moyen de 74 ans. Le gouvernement grec espère empêcher les déplacements de population à l’occasion de la Pâque orthodoxe, qui tombe cette année le 19 avril. Il a annoncé que seuls les résidents permanents seront autorisés à monter à bord des bateaux reliant le continent aux nombreuses îles et s’est déclaré prêt à fermer les péages d’autoroute si nécessaire. 

DEUXIÈME VAGUE 

Comment limiter les risques de l’après-confinement ? Nos éléments de réponse. 

“Une deuxième vague est totalement envisageable” : comment la France peut-elle limiter les risques de l’après-confinement ?

PAQUEBOT CORAL PRINCESS 

Le Coral Princess, un navire de croisière dénombrant deux personnes décédées et plusieurs malades du coronavirus à son bord, a enfin pu accoster dans le port de Miami, après avoir été rejeté par une autre ville de Floride et plusieurs pays d’Amérique latine.

“Nous sommes profondément tristes d’annoncer que deux passagers sont décédés à bord du Coral Princess”, a déclaré dans un communiqué Princess Cruises, la compagnie propriétaire du bateau. L’entreprise avait annoncé plus tôt dans la semaine que 12 cas positifs de coronavirus avaient été diagnostiqués sur le Coral Princess (sept passagers et cinq membres d’équipage).  

UNE ÉCLAIRCIE EN ITALIE ?

Une baisse significative et inédite des hospitalisations en soins intensifs a été observée en Italie, selon les autorités. Pour la première fois depuis un mois, le nombre de malades du Covid-19 en soins intensifs dans les hôpitaux italiens, est repassé sous la barre des 4.000 (3.994 contre 4.068 la veille). 

“C’est une nouvelle importante parce que cela permet à nos hôpitaux de respirer. C’est la première fois que ce chiffre est en baisse depuis que nous avons la gestion de cette urgence”, s’est félicité le patron de la protection civile Angelo Borrelli. 

Dans le même temps, l’Ukraine a annoncé avoir envoyé 20 médecins et infirmières en Italie. Composée notamment d’infectiologues, réanimatologues, chirurgiens, anesthésistes et infirmières l’équipe a été accueillie à son arrivée par le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio, selon une vidéo diffusée par le ministère ukrainien de l’Intérieur.

LES ACTES NOTARIÉS EN FRANCE 

Testament, signature d’une promesse ou d’une vente immobilière … : un décret autorisant l’acte notarié à distance pendant la période d’urgence sanitaire a été publié ce samedi au Journal officiel. 

Ce décret permet à un notaire d’établir un acte notarié sur support électronique, du fait de l’impossibilité de son client de se rapprocher physiquement de lui. Les signatures se feront par voie électronique sécurisée.  La mesure restera en vigueur jusqu’à un mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire.

DANS LA MARNE 

La préfecture de la Marne lance un appel d’urgence aux couturières et couturiers indépendants pour la réalisation de blouses à l’intention du personnel soignant. “Ces blouses doivent être en coton et lavables à 65°”, précise la préfecture. 

>> Les informations sont ici ! 

Pour favoriser la confection de ces tuniques hospitalières, un patron est même mis à la disposition des volontaires sur le site de la préfecture. Ces pièces qui manquent aux soignants doivent avoir une largeur de 170 cm et une hauteur de 102 cm. Les manches doivent mesurer 15 cm de largeur, 42,5 cm de longueur et les emmanchures pas moins de 12,5 cm.

PREMIER LEAGUE 

Liverpool FC, le club de foot de la ville annonce qu’il va placer une partie de son personnel non-joueur en chômage partiel en raison des conséquences économiques liées à la pandémie de coronavirus. Les salariés bénéficieront du programme de chômage partiel mis en place par le gouvernement britannique qui prend en charge 80% des revenus jusqu’à 2.500 livres par mois (soit 2.800 euros), le club ajoutant les 20% restant.

“Les employés seront payés à 100 % de leur salaire afin de s’assurer qu’aucun membre du personnel ne soit financièrement défavorisé”, précise ainsi le leader du championnat d’Angleterre dans un communiqué.

Trois autres clubs de l’élite, Tottenham, Newcastle et Norwich, avaient déjà annoncé des mesures similaires. Concernant les joueurs et de possibles réductions de salaires, Liverpool ajoute que “les discussions sont complexes et, par conséquent, le processus est en cours”.

ANGLETERRE 

Le pays a recensé 708 morts du covid, au cours de ces dernières 24 heures, donc un petit garçon de cinq ans. 

Un enfant de 5 ans meurt du coronavirus au Royaume-Uni

ETUDE FRANÇAISE 

L’APHP, en partenariat avec l’Inserm et l’Etablissement français du sang, va débuter un essai clinique pour vérifier si l’injection de plasma des personnes guéries du Covid-19 pourrait aider les malades à lutter contre le virus. 

Le Dr. Karine Lacombe, qui chapeautera l’étude, explique la technique à LCI.  En tout, ce sont 100 donneurs qui sont recherchés.

Coronavirus : ce que l’on sait sur le test clinique lancé ce lundi en France

630 DÉCÈS EN UNE JOURNÉE A NEW YORK 

Le maire de New York, Bill de Blasio lance un appel à la mobilisation générale des personnels médicaux, estimant avoir besoin de l’aide de 45.000 professionnels supplémentaires pour affronter le coronavirus.

“Médecins, infirmiers, spécialistes de la respiration… à tous ceux qui ne sont pas déjà dans la bataille : nous avons besoin de vous”, a lancé l’édile démocrate, Bill de Blasio dans une vidéo mise en ligne sur son compte Twitter.

“Nous avons besoin que 45.000 professionnels de santé rallient la lutte en avril et mai pour pouvoir nous en sortir”, a-t-il ajouté, en appelant ses administrés à se préparer à deux mois “durs”.

Plus de 57.000 cas ont été recensés dans la ville, qui déplore déjà la mort de plus de 1.800 personnes, dont 305 pour la seule journée de vendredi. Ce samedi, ce sont 630 décès qui ont été enregistrés en 24h. Plus largement, l’Etat de New York est le nouvel épicentre de la pandémie, avec plus de 113.000 contaminations recensées, quasi autant qu’en Italie ou en Espagne, les pays où les pertes humaines sont les plus lourdes.

500.000 MASQUES PAR JOUR POUR LE SECTEUR MEDICO-SOCIAL 

Le ministre de la Santé Olivier Véran vient de promettre la livraison de “500.000 masques par jour au secteur médico-social” et détaillé des mesures pour faciliter l’accès aux soins des personnes handicapées, lors d’une conférence de presse samedi avec la secrétaire d’Etat chargée du secteur Sophie Cluzel.

Le ministre de la santé a assuré que la demande du secteur médico-social (établissements pour personnes âgées, handicapés, soins à domicile, dépendance …) de “500.000 masques par jour” avait été prise en compte.

Il admet toutefois qu'”il y a toujours ces éternels problèmes de logistique, pour lesquels nous avons renforcé nos schémas de distribution” notamment avec l’aide des départements qui “nous aident pour la répartition du matériel de protection à la fois à destination des établissements médico-sociaux mais également pour ceux qui interviennent à domicile”.

PRISE EN CHARGE DES SANS ABRIS 

Plus de 7.800 places supplémentaires sont désormais mobilisées dans des hôtels pour héberger des sans-abris pendant l’épidémie de coronavirus, ainsi que 2.800 places dans 73 sites de confinement pour les SDF malades, annonce le ministère du Logement.

“Le dispositif s’est fortement accéléré ces derniers jours et la montée en charge se poursuit”, indique un communiqué du ministère. En tout, ce sont “172.000 personnes qui seront hébergées ce soir dans les structures d’hébergement d’urgence généraliste”.

Les 73 sites médicalisés sont “dédiés aux SDF malades du Covid-19 mais ne relevant pas d’une hospitalisation”. Ils représentent près de 2.800 places dans 60 départements, dont Mayotte et La Réunion. Le ministère prévoit à terme 80 structures de ce type.

Par ailleurs, un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services a été lancé le 1er avril, qui permet aux SDF d’acheter des produits d’alimentation et d’hygiène pendant la crise sanitaire, rappelle le communiqué du ministère.

L’OLYMPIQUE DE MARSEILLE MET SES INFRASTRUCTURES A DISPOSITION 

Le club de foot marseillais a annoncé ce samedi, mettre à disposition le stade Vélodrome et son centre d’entraînement de la Commanderie, par exemple pour une campagne de dépistage lors du déconfinement.

Dans un communiqué sur son site internet, l’OM précise que ses infrastructures pourraient aussi être utilisées pour héberger du personnel soignant, stocker du matériel ou de la nourriture, ou encore assurer “la distribution de matériels et de biens aux individus en souffrance”.

Rappelant que “les efforts pour une solidarité et une unité accrues sont plus que jamais nécessaires alors que les jours les plus difficiles approchent avec l’arrivée du pic de l’épidémie”, l’OM a également répété dans ce communiqué son hommage appuyé aux personnels soignants, ces “héros du quotidien”.

Depuis une semaine déjà, tous les soirs à 20 heures, le Vélodrome est illuminé pour saluer ces personnels et la sono du stade diffuse le fameux “Aux armes, nous sommes les Marseillais”, le chant des supporters olympiens. 

ANGLETERRE 

Les autorités sanitaires du pays font état du décès d’un jeune garçon de 5 ans. 

SHARON STONE SOUTIENT LA CROIX ROUGE ITALIENNE 

L’actrice américaine Sharon Stone a envoyé samedi un message de soutien à la Croix-Rouge italienne et à ses employés, dont elle a salué “l’efficacité” et “la dignité” dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

“Je vois des vidéos où vous entrez chez les gens pour transporter les victimes du coronavirus. Je vois le cœur que vous mettez dans votre travail. Je sais que vous mettez vos vies en danger pour mener à bien votre mission”, déclare la comédienne dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de la Croix-Rouge italienne.

“Je veux seulement vous dire à quel point je vous admire, à quel point ce que vous faites compte à mes yeux (…) Je vous vois faire votre travail silencieusement, efficacement, avec tellement de dignité et d’attention”, ajoute la star de Casino ou Basic Instinct, manifestement émue.

“Je suis avec vous. Je vous vois. Mon coeur est avec vous. Je vous suis reconnaissante, vous les travailleurs de la Croix Rouge. Profondément, profondément reconnaissante. Et je prie pour vous à chaque instant de votre service”, ajoute Sharon Stone, qui porte un polo de la Croix Rouge italienne.

Confinés. Les Français entament leur 3e semaine de confinement, cette période au cours de laquelle ils ont appris – et apprennent encore – à respecter les mesures de distanciation et, lorsqu’ils ne sortent pas de leur domicile, doivent apprivoiser la vie enfermés chez eux. 

Depuis le 16 mars, nous sommes informés, tous les soirs, du nombre – tragique – de personnes qui ont succombé dans les hôpitaux, emportées par le Covid-19. Le dernier bilan faisait état de 2.606 personnes “depuis le 1er mars”. 

Nous savons aussi qu’à nos frontières, une hécatombe a lieu en Italie (près de 11.000 morts), en Espagne (plus de 7000), et on se demande quand la vague, le “tsunami”, va déferler et à quelle hauteur elle va monter. Elle est passée sur le Grand Est, l’Ile-de-France a de l’eau jusqu’au cou, et on suit sa progression, au quotidien. 

Lire aussi

Partout où le Covid-19 fait des ravages, on guette fébrilement le pic du taux de mortalité, annonciateur d’un reflux et d’un désengorgement des services de réanimation. En Italie, le confinement, instauré une semaine plus tôt que chez nous, commence à produire des résultats encourageants après trois semaines. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé dimanche que “le nombre de personnes nécessitant une admission en réanimation” pourrait être en baisse “à partir de la fin de cette semaine”. 

En continu sur LCI (canal 26) et sur LCI.fr, nous vous tenons informés des dernières évolutions, de ce que l’on sait du virus, des traitements… 

Voir aussi

Retrouvez toutes les informations sur la pandémie en cliquant ici.

Informations complémentaires sur la contamination du coronavirus ici

Sur le même sujet

Et aussi





Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer