Culture

Dans son livre, Woody Allen répond sur le reproche de manque de diversité dans ses films



Dans son autobiographie A propos of nothing, le cinéaste se défend des accusations faites à son égard depuis plusieurs décennies.

L’œuvre autobiographique, A propos of nothing, qui retrace la vie personnelle et professionnelle de Woody Allen, s’apparenterait plus à un plaidoyer, note Le Monde. Woody Allen y revient sur le reproche que la presse lui à longuement fait concernant le manque de diversité dans ses films.

En 2014 notamment, il avait été accusé par de nombreux médias américains de “racisme” à la suite de l’absence totale de diversité dans sa comédie musicale Coups de feu à Broadway – qui se situe en 1920 dans un cabaret d’Harlem où se produisaient surtout des artistes afro-américains.

“La discrimination positive ne fonctionne pas en ce qui concerne les castings”

Comme le rapporte Allociné, le réalisateur a choisi de s’auto-défendre dans les pages de son livre, expliquant avoir “reçu des critiques au fil des ans, sur le fait qu’[il] ne mettait pas dans [ses] films des personnes afro-américaines”.

Si pour lui “la discrimination positive peut être une solution très positive dans de nombreux domaines, cette politique ne fonctionne pas en ce qui concerne les castings. Je choisis toujours la personne qui me semble la plus crédible pour le rôle”.

>> A lire aussi : La publication des mémoires de Woody Allen maintenue en France et aux Etats-Unis

“Quand vient la question de la diversité, j’ai toujours été quelqu’un de libéral, voire même de radical. J’ai participé à la marche sur Washington avec Martin Luther King, j’ai fait des dons importants à l’ACLU [Union américaine pour les libertés civiles] lorsqu’ils avaient besoin de fonds supplémentaires pour faire avancer la loi sur le droit de vote, affirme Allen dans le passage de son livre relayé par Vulture. J’ai donné à mes enfants le nom de mes héros afro-américains et j’ai déclaré publiquement dans les années 1960 que j’étais à fond pour que les Afro-Américains atteignent leur but par tous les moyens”.

Il conclut alors que “de toute façon, lorsqu’il s’agit de faire un casting, je ne raisonne pas en terme politique mais selon ce qui me semble correct en terme de dramaturgie

Un livre contesté

Début mars, à New York, des employés d’une filiale du groupe Hachette avaient manifesté devant la maison d’édition pour protester contre la sortie des mémoires de Woody Allen. Ils avaient alors déclaré “être solidaires de Ronan Farrow, Dylan Farrow et des victimes d’agressions sexuelles”. La fille adoptive du cinéaste, Dylan Farrow, accuse son père de l’avoir agressée sexuellement en 1992, lorsqu’elle avait sept ans. Des accusations que le réalisateur a toujours démenties.

Son fils, le journaliste Ronan Farrow, a quant à lui reproché à la maison d’édition son “manque d’éthique” pour n’avoir mené “aucune vérification” quant au contenu du livre.

Face à la polémique, Hachette avait finalement renoncé à publier ces mémoires. C’est finalement Arcade Publishing et les éditions Stock, pour la France, qui ont annoncé dans un communiqué prendre en charge la publication de l’œuvre du cinéaste.

>> A lire aussi : Les archives de Woody Allen révéleraient son obsession pour les jeunes filles



Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer