Innovation

Amazon DeepComposer, le piano qui ne servait pas (uniquement) à jouer de la musique


Entre deux cours de solfège, vous prendrez bien une formation aux réseaux antagonistes génératifs par le biais de la musique ? C’est le pari du clavier musical pour développeurs d’Amazon, le DeepComposer. Un piano numérique siglé, non pas du logo de la maison mère, mais de sa filiale de services web AWS (Amazon Web Services).

Et ce, pour une bonne raison. Ce clavier midi à 32 touches s’appuie sur les services IA de l’entreprise car son but est de familiariser les développeurs au machine learning. Plus précisément aux réseaux antagonistes génératifs (GAN pour Generative adversarial network), une classe d’algorithmes fréquemment utilisés dans le domaine de l’art — et qui ont eu très mauvaise presse à cause de leur utilisation dans les deepfakes notamment.

En reliant ce clavier à son ordinateur, le développeur va pouvoir, au travers d’un logiciel et d’outils de développement, créer des morceaux de musique complets, simplement en créant des mélodies sur le clavier. Amazon met à la disposition des développeurs une importante documentation et des vidéos de formation pour « apprendre de manière créative le ML » (Machine Learning, l’apprentissage machine). C’est-à-dire tester des modèles d’algorithmes et les confronter à un usage pratique — la création musicale.

Les plus musiciens d’entre eux pourront aller jusqu’au téléchargement de leurs créations finales et les importer dans leur logiciel de montage sonore. Et aller, qui sait, jusqu’à publier leurs œuvres pour devenir riches et célèbres. Ou pas…

Pas de chance pour les francophones européens confinés, DeepComposer n’est pour l’heure disponible que sur le continent nord-américain. Mais une page en français lui est déjà consacrée, il pourrait arriver plus tard dans l’année. Dans tous les cas, il ne s’agit pas d’un produit pour consommateur final « classique » : pour s’inscrire au programme et pouvoir commander un DeepComposer il faut disposer d’un numéro de compte AWS.

Source : TechCrunch





Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer